Numéro 2024_25

Jeux Olympiques : du nanan pour le moustique tigre !

Les grands rassemblements humains créent des conditions favorables à la propagation des épidémies. Quand l’air est humide et chaud, les moustiques profitent de cet environnement très favorable à leur multiplication pour piquer tous les humains qu’ils rencontrent.

Dans le cas des JO, une partie des voyageurs arrive de zones où les cas de chikungunya, de dengue et de Zika sont nombreux. Il est fort probable que, parmi eux, figurent des porteurs de ces infections. Les moustiques tigres qui les piqueront pourront disséminer ces virus aux autres humains qu’ils piqueront ensuite.

En pratique, si vous tombez brutalement malade pendant les jeux olympiques et para-olympiques, 1 Vérifiez avec l’aide de votre médecin et, éventuellement d’une prise de sang, qu’il ne s’agit pas d’une maladie transmise par le moustique tigre. 2 Evitez de transmettre vos virus à un autre moustique tigre : pendant 8 jours après le début des symptômes, portez des vêtements amples et couvrants, appliquez des répulsifs cutanés, utilisez des ventilateurs à l’intérieur de votre domicile (ils gênent les moustiques) et sortez le moins possible.

Source : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/moustique-tigre-en-ile-de-france

Tigre

Animal de jungle, de cirque ou de zoo, quand il est grand. Moustique jaune et gris, quand il est tout petit. En piquant les humains pour se nourrir de leur sang, ce moustique emporte avec lui les virus circulant dans le sang des personnes piquées. Une personne infectée peut contaminer un moustique pendant la période où le virus est présent dans son sang : à partir de 2 jours avant les premiers symptômes et jusqu’à 7 jours après. Ensuite, quand ce moustique pique d’autres personnes, il leur transmet les virus qui voyagent ainsi d’un humain à l’autre.

Actuellement, en métropole, les 3 virus les plus à craindre sont ceux du Chikungunya, de la dengue et du Zika.

Quand on est piqué par un moustique tigre transmetteur, l’infection se manifeste dans les jours qui suivent la piqûre :

  • Chikungunya : Fièvre élevée brutale et douleurs articulaires avec, éventuellement, maux de tête et éruption sur la peau.
  • Dengue : Fièvre élevée brutale, maux de tête, douleurs musculaires ou articulaires, mal aux yeux, éruption sur la peau.
  • Zika : Eruption cutanée, yeux très rouges, associés éventuellement à des douleurs musculaires ou articulaires ; il peut y avoir de la fièvre mais ça n’est pas obligatoire.

Pour connaître la cause exacte, il faut faire une prise de sang :

  • « RT PCR » moins de 7 jours après le début des symptômes,
  • sérologie après le 5ème jour après le début des symptômes.

Source : Santé Publique France, mai 2024

Aimez-vous ce numéro ?

Pas encore de vote pour ce numéro